Nettoyer ses textiles techniques de boulangerie, c’est possible !

0

Quelques conseils par ALTHOFFER

Logo Althoffer

Le nettoyage des textiles des machines de boulangerie est parfois compliqué. Or les textiles sont présents dans la plupart des machines de la chaine de production de votre pain. Il est donc important d’en prendre soin, tout d’abord pour l’hygiène alimentaire mais également pour en augmenter leur durée de vie et leur fonctionnalité. Voici quelques conseils en mai puis en septembre pour vous y aider.

Althoffer Louisine
Althoffer Louisine

Pensez à l’entretien de vos toiles de couche pendant la pause estivale de votre laboratoire !

Les textiles destinés à la boulangerie sont majoritairement composés de lin (toiles de couche) ou de coton (toiles d’enfournement) ou de laine (tapis de réception, sous tapis lourds, coursiers de façonneuse) ou de matières synthétiques (poches de balancelles, coursiers de façonneuses, bandes transporteuses). Des textiles sont également fabriqués à l’aide de mélanges de matières pour augmenter certaines de leurs qualités comme par exemple le renforcement mécanique de matières naturelles à l’aide de matières synthétiques. Or chaque matière présente des résistances et des faiblesses par rapport à la chimie, à leur exposition à la température et à leur comportement face à l’absorption. Nous allons vous apporter différents conseils en fonction de chacun de vos textiles.

Les matières naturelles telles que le lin, le coton et la laine absorbent beaucoup l’humidité. Parfois jusqu’à 300% de leur masse. Ces substances absorbées sont ensuite relarguées indifféremment sur la pâte ou le pain. De plus, elles sont généralement putrescibles d’où l’apparition rapide de moisissures surtout en l’absence d’un nettoyage approprié. Les matières synthétiques ont une affinité très limitée à absorber de l’humidité de ce fait, elles s’imprègnent difficilement à cœur et donc elles relarguent peu ou pas de substances. Leur faible capacité d’adsorption facilite leur nettoyage. Elles ne sont pas putrescibles d’où l’apparition plus difficile de germes ou de champignons.

La réaction à la température, à l’humidité, à l’eau, voire à des conditions mixtes des textiles de boulangerie est fonction de leur nature et de leurs éventuels traitements en phase de fabrication.

Les contextures des textiles de boulangerie sont diverses. Généralement il s’agit de tissés, tissés & foulonnés, feutrés et aiguilletés en fonction de leurs applications et de leurs fabricants.

Les structures textiles déterminent leur mode de nettoyage et d’entretien

Avant tout, le nettoyage des textiles est une affaire qui se traite au quotidien. De façon générale, après utilisation, il est important de ventiler ou d’aérer votre fournil afin de laisser sécher naturellement les textiles, puis de les aspirer ou de les balayer pour ôter le surplus de farine et d’enlever tous les grattons de farine (en veillant à ne pas utiliser d’objet contondant).

Ensuite, selon les besoins, des lavages réguliers sont nécessaires

Le lavage à la main ou en lave-linge

Il est destiné exclusivement aux textiles tissés comme par exemple les toiles de couche (en lin ou en LOUISINE®) ou les poches de balancelles de type LOUISINE® de la société J. ALTHOFFER.

Ces textiles doivent pouvoir être démontés facilement des machines puis lavés selon les instructions indiquées par chaque fournisseur.

Il est déconseillé de laver les feutres, feutrines et autres non tissés au risque de défibrer voire de déliter la matière. 

Dans le cas d’un lavage à la main veillez au respect de la température maximale de l’eau pour ne pas dégrader ou pour ne pas modifier irrévocablement les textiles concernés.

En cas d’utilisation d’un détergent/savon, (choisissez le notamment sans parfum, apte au contact alimentaire et respectez bien les dosages prescrits). Après lavage il convient de rincer abondamment les textiles. Les produits additionnels tels que adoucissants ou solvants sont à proscrire.

Dans le cas de l’utilisation d’un lave-linge, surtout celui d’une laverie, veillez à procéder à un lavage préalable du tambour de la machine, à la température maximale afin de supprimer ou au moins pour diminuer la présence de résidus des opérations précédentes, avant de laver vos textiles de boulangerie.

Programmez un essorage au niveau le plus faible afin d’éviter un froissement excessif du textile voire la rupture de fibres (notamment pour le lin qui a de plus tendance à rétrécir aux premiers lavages).

Le sèche-linge est fortement déconseillé. Il convient de privilégier le séchage naturel à l’air libre. Au besoin une soufflante à air chaud (<40°C) installée à proximité peut accélérer le séchage. Ne jamais sécher les textiles au four même lorsque celui-ci est en phase de refroidissement.

Nettoyage en surface

Ce type de nettoyage est destiné surtout aux textiles non démontables ou difficilement démontable des machines, aux feutres, feutrines, non-tissés, bandes transporteuses et à tous les textiles type ALTHO-CLEAN®: gamme de poches de balancelles, de tapis de façonneuses et d’enfournement enduits à l’aide d’élastomères ou de silicone de la société J. ALTHOFFER.

Le nettoyage peut être réalisé soit localement soit sur l’ensemble de la surface du textile concerné.

L’usage d’un appareil de nettoyage à eau haute pression n’est pas préconisé. S’il s’avère nécessaire, veuillez laisser une distance suffisante entre le jet et le textile, au risque de détériorer les textiles.

Selon le cas, il peut être à sec ou à l’aide d’une solution aqueuse. Pour cette dernière technique, il convient de procéder à un nettoyage à l’eau claire ou d’utiliser, selon les conditions de concentration indiquées par les fabricants, un détergent faiblement dosé, approprié, sans parfum, non moussant, neutre chimiquement et apte aux utilisations dans l’alimentaire. Il suffit de tremper une brosse de lavage à poil de Nylon très souple (type brosse à ongle ou brosse corporelle), un torchon en coton ou une éponge. N’utilisez jamais de coupe-pâton, ni de scarificateur, ni aucun objet contondant.

Le nettoyage se fait en frottant légèrement et régulièrement le textile puis en rinçant plusieurs fois de la même façon en veillant à ne pas imprégner le textile.

Le temps de séchage (à l’air libre) dépend de la masse surfacique et de la nature du textile.

Si nécessaire, installez une soufflante à air chaud (<40°C) à proximité afin d’accélérer le séchage. Ne jamais sécher les textiles au four même lorsque celui-ci est en phase de refroidissement. 

Les textiles ALTHO-CLEAN® de la société J. ALTHOFFER sont exclusivement nettoyés à l’aide d’une balayette, d’une éponge humide à l’eau claire et essuyés avec un torchon en coton. Ceux-ci sèchent très rapidement puisqu’ils n’absorbent pas l’humidité. En aucun cas n’utilisez de brosse ou d’objet contondant car ils pourraient blesser l’enduction surfacique du textile.

Dans le cas d’un nettoyage sans eau, attendez que le textile soit sec. Puis brossez légèrement (avec une brosse très souple) la zone ou l’ensemble du textile et aspirez la poussière résiduelle à l’aide d’un aspirateur ad-hoc.

Nettoyage à sec

Cette opération de nettoyage consiste le plus souvent à traiter les textiles à l’aide de solvants, de produits chlorés ou oxydants.

Toutes ces substances sont volatiles, inflammables, incommodantes voire dangereuses pour la santé.

Quels qu’ils soient, tous ces produits ne doivent être utilisés que par des experts professionnels du nettoyage à sec en fonction de leur savoir-faire, de la nature des textiles et des instructions des fabricants des textiles.

Une attention particulière doit être portée à la conformité aux normes alimentaires et notamment à l’absence de relargage de résidus d’agents chimiques utilisés dans le nettoyage à sec. Ne maîtrisant pas les substances utilisées ni les procédés de nettoyage à sec par le ‘’pressing’’ la société J. ALTHOFFER exclut ce type d’entretien et privilégie, en fonction des textiles, soit le nettoyage de surface soit en bain.

Voilà quelques conseils qui vous faciliteront la vie et vous permettront de réduire vos coûts. Fabricant de textiles techniques en France depuis plus de 210 ans, la société J. ALTHOFFER reste à votre disposition pour vous conseiller dans ces opérations et vous adresser les fiches d’entretien de leurs produits. Contactez la société J. ALTHOFFER par téléphone au +33 (0)3 89 62 23 23 ou par mail : info [at] althoffer.com

Visitez althoffer.com

Logo Althoffer
Plus d'info sur Althoffer :

Stand Virtuel Abc-Pro.fr Althoffer