Venus de toute la France, 20 jeunes âgés de moins de 23 ans, ont participé à la Coupe de France 2022 des jeunes chocolatiers-confiseurs. Ils ont trouvé l’inspiration de leur pièce artistique dans l’œuvre de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, dont la critique de la société de l’époque a une réelle modernité.

Ce concours a pour objectifs : de sensibiliser les jeunes à l’excellence, dès leur formation ; de leur offrir l’occasion d’affirmer leur personnalité, leur esprit d’initiative, leur volonté de progrès dans leur vie professionnelle ; de les inciter à bien prendre en compte les bases du métier, les technologies qui s’y attachent tout en respectant les savoir-faire traditionnels.

Ismaël Menault, directeur général de l’EPMT, s’est félicité des valeurs partagées avec l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie, en soutenant et encourageant les jeunes dans leur formation. Katherine Khodorowsky, présidente de l’Académie, a souligné l’excellence de l’équipe pédagogique de l’EPMT, partenaire du concours. Elle a conforté les jeunes inscrits : « Les meilleurs professionnels de France qui ont constitué les Jurys souhaitent pouvoir vous passer, un jour, le relais. Restez vous-même, soyez fiers de votre créativité, assumez vos choix, c’est votre grande richesse. »

L’Académicien président du Jury Jean-Charles Balthazard a souligné l’importance de ce concours comme première marche d’un parcours d’excellence. Ont présidé les jurys : Jean-Paul Hévin pour la dégustation des nougats aux fruits secs et fruits séchés présentés en papillote, Stéphane Bonnat pour la dégustation des bonbons de chocolat bicouche : intérieur pâte d’amande aromatisée ou non, d’un praliné noisette.

Aux côtés des Académiciens, faisaient aussi partie des jurys les Meilleurs Ouvriers de France suivants : Stéphane Glacier, nouvellement élu à l’Académie, Nicolas Cloiseau, Nicolas Bernardé et Serge Granger.

Page Facebook : facebook.com/AcademieFrancaiseChocolatConfiserie