Portrait Bertrand De Witte
Bertrand De Witte

LATDM : Vous êtes spécialisé dans le recrutement en BVP et autres plaisirs sucrés. Pourquoi avoir mené une étude sur le bonheur au travail sur le secteur BVP ?

Bertrand De Witte : Mon métier est d’accompagner les entreprises dans leur difficulté de recrutement. En pleine crise du COVID-19, je me suis intéressé au bonheur professionnel au moyen d’une étude sociologique. L’enquête s’est déroulée en novembre et décembre 2020. Cette démarche a donné la possibilité au secteur de s’exprimer à tous les niveaux. Je remercie les nombreux participants issus d’horizons différents : de la production et R&D, de la vente et marketing, de la gestion. Ce sont des MOF, champions du monde, apprentis et ouvriers, dirigeants, commerciaux,… issus de l’artisanat, de l’industrie et de la distribution. La diversité des participants a permis d’obtenir une analyse tant globale que ciblée et des résultats comparatifs. Créer de la connaissance a été mon cadeau de solidarité envers les professionnels du secteur. Les données sont nombreuses. J’ai rassemblé l’essentiel dans un rapport d’étude que les participants et des employeurs ont reçu par email en juin dernier. Cette connaissance est une prise de conscience.

LATDM : Une prise de conscience. Quel lien entre bonheur au travail et recrutement ?

Bertrand De Witte : Les résultats mesurent et classent les satisfactions et les espoirs des professionnels. Ils sont utiles tant pour les employeurs que pour les travailleurs puisque l’on voit ce qui est considéré comme des priorités et des marges de progrès. Améliorer le bien-être au travail est bénéfique pour tout le monde : employeur, travailleurs, clients, fournisseurs,….  Si on ne regarde que l’angle de la productivité, elle augmente de 12 % lorsque les travailleurs se sentent bien dans leur travail (université de Warwick, Royaume-Uni).

Je suis sociologue, assistant social et boulanger-pâtissier, avant d’avoir étudié la gestion d’entreprise et la gestion des ressources humaines. En tant que spécialiste du recrutement, je suis très sensible à la culture de l’entreprise. Il est préférable de recruter pour les entreprises où les nouveaux travailleurs seront réellement embarqués dans un projet, dans une équipe, dans le partage de compétences et d’idées. Le monde a changé. Aujourd’hui, ce sont les travailleurs qui choisissent leur employeur. L’arrivée d’un travailleur se prépare, tout comme sa fidélité. Je suis un chasseur de talents. J’aide également les entreprises du secteur à fidéliser leurs talents. Mon travail commence par une prise de conscience sur le bien-être professionnel.

LATDM : Quelques chiffres à nous donner ?

Bertrand De Witte : Les professionnels sont globalement heureux au travail atteignant un taux de 74%. Sur les 15 ingrédients au bonheur, ceux qui relèvent le plus de satisfaction sont l’autonomie au travail (82%), la performance (81%), l’expression des idées pour l’amélioration des produits-services (79%), un travail utile et en phase avec les valeurs (77%), la transmission du savoir-faire (76%) … et les deux derniers étant : recevoir suffisamment de marques de reconnaissance (65%) et finalement une charge de travail raisonnable, l’équilibre vie pro-privée (64%).

Il n’y a que 39% des professionnels qui souhaitent changer d’entreprise.

Au niveau du Covid-19, les jeunes en formation sont ceux qui ont le plus mal vécu la crise avec un taux de 86 %, suivi des chefs d’entreprise (66%) contre 53 % de satisfaction pour les CDI. Le BENELUX (58%) et le reste du monde (55%) ont exprimé avoir plus souffert de cette crise sanitaire que la France (49%).

LATDM : Qu’est-ce qui pourrait augmenter davantage le bonheur au travail ?

Bertrand De Witte : Le plus marquant des besoins ressentis est celui de pouvoir développer ses compétences (presque ¼ des besoins), puis de pouvoir exprimer son potentiel au travail. La rémunération arrive en 3ème place de ce classement (12%). Avec 2%, la stabilité de l’emploi n’est pas considérée comme un besoin important pour l’ensemble des répondants. Ce qui veut dire que les professionnels sont considérablement prêts à changer d’employeur pour apprendre et pour démontrer au mieux leur potentiel.

Visitez witalents.com

Téléphone : 03 45 80 93 01

Logo Witalents Gourmand