Dans son petit village de 700 habitants situé dans une boucle du Serein, où se trouve une petite île, d’où son nom, Alexandre Dubois fait vivre une jolie petite équipe de jeunes avec une farouche volonté d’animer un hameau au cœur chaud. C’est à l’Isle-sur-Serein dans le département de l’Yonne (89) que notre jeu Cherchez l’intrus offrira une tonne de farine de tradition.

Il fallait oser ! Il l’a fait ! Alexandre, actuellement âgé de 26 ans, est boulanger de formation et découvre la profession par un stage chez un oncle alors qu’il est encore en troisième. « Tiens ! Se dit-il. C’est bien ce métier ! ». L’école terminée, un boulanger l’accueille dans le village de l’Isle-sur-Serein puis quelques années plus tard, Alexandre fait une mention complémentaire chez un autre artisan boulanger. Lorsqu’il revient au village, la boulangerie n’existe plus et la deuxième et dernière du village est à vendre.

« Tiens ! Se dit-il. Je vais en parler à mes parents qui tiennent le magasin de tabac/presse… du village. »

Alexandre n’a alors que 22 ans. C’est jeune pour s’installer mais tout le village y croit. Il faut maintenant réunir les bons éléments pour construire un beau dossier et prendre la succession d’une petite affaire qui va par la suite progresser et satisfaire des milliers de consommateurs.

Les Grands Moulins de Paris, en la personne de David Rocher (le commercial du secteur), étaient présents lors de la remise du « ticket gagnant » de la Tribune des Métiers ainsi que les parents d’Alexandre, véritables piliers et conseils. Il faut dire que la boulangerie est un lieu de rencontre incontournable et très apprécié.

Aujourd’hui, Alexandre a augmenté le chiffre d’affaires de plus de 50% en trois ans, emploie une personne pour alimenter en portage onze petits villages aux alentours, livre les écoles, superettes et associations, et travaille régulièrement avec l’un des plus gros traiteurs de son canton. Sept  personnes s’activent six jours sur sept : deux boulangers et un apprenti boulanger au fournil, un pâtissier et une apprentie pâtissière au laboratoire et une vendeuse au magasin. La moyenne d’âge sur l’ensemble du personnel ne dépasse pas 24 ans. Alexandre est de temps en temps également à la vente, et maman aussi… Oui, c’est également ça la vie des villages de France.

Alexandre fabrique très peu de « tradition française » et s’engage à développer cette gamme grâce à 1 tonne de farine de tradition financée par le magazine LA TRIBUNE DES MÉTIERS et livrée en plusieurs fois par les Grands Moulins de Paris. A votre tour, jouez et tentez de gagner 1 tonne de farine de tradition offerte par votre magazine et livrée par le meunier de votre choix.