Couverture
Couverture "Le Pain des Compagnons" - Laurent BOURCIER

C’est une véritable encyclopédie sur l’Histoire des Compagnons Boulangers du Tour de France du 1er Empire à nos jours, qui fera sa sortie officielle en mai 2020. Cette « bible » de 4 volumes est le résultat de 20 ans de recherches, et 10 ans de mise en œuvre par un Compagnon pâtissier qui a relevé un défi lancé par un de ses amis : « Ecrire un livre ».

Cette aventure a débuté dans la bibliothèque de la Maison des Compagnons du Devoir d’Angers durant l’hiver 1983. Laurent Bourcier a alors 17 ans, il est stagiaire pâtissier et curieux de tout, intrigué par les rubans multicolores qu’arborent les anciens, par leurs anneaux d’or aux oreilles… mais ses questions de l’époque restent sans réponses ; « traditions, rites » sont les mots qui lui reviennent, « tu découvriras plus tard », lui dit-on…. Alors il dévore littéralement tous les ouvrages qu’il trouve sur l’histoire du compagnonnage et au lieu d’avoir des réponses à ses questions ce sont à chaque fois de nouvelles interrogations, découvertes, recherches qui s’imposent à lui.

Alors, il accumule les documents, classe ses recherches sur l’histoire, sur la transmission des savoirs, la pérennité du métier, rencontre des historiens mais aussi d’autres compagnons dans des métiers différents pour comprendre ce qui les lient.

Jusqu’alors, les ouvrages sur l’histoire du compagnonnage étaient essentiellement écrits par des historiens : en 1901 Etienne Martin Saint Léon avait écrit Le Compagnonnage, en 1966 Emile Coornaert avait lui écrit Les Compagnonnages et en 1999, François Icher a écrit Les Compagnonnages en France au XXème siècle.

Cette fois le sujet du Compagnonnage n’est pas abordé dans son ensemble mais par métier, autour de la symbolique du partage du pain. Durant ses premiers pas en Compagnonnage, Laurent Bourcier s’est intéressé au travail effectué non par un historien mais par un compagnon boulanger Georges Papineau – Blois l’Ami du travail. Ce dernier a ouvert une nouvelle voie grâce à des études très documentées qui replaçaient l’histoire des compagnons boulangers dans le contexte de l’évolution du métier, celle du Compagnonnage et de manière plus générale celle de l’évolution de la société. C’est plus précisément ce nouvel axe de recherche et l’importance des connaissances déjà acquises qui ont suscité sa soif de poursuivre l’enrichissement de ce fonds de connaissances. Ainsi durant 30 ans il a collecté témoignages, documents, échanges avec les autres, ce qui permet aujourd’hui d’avoir une œuvre qui donne une grande place aux individus, à leurs parcours mais qui dépasse aussi les structures compagnonniques, sans distinction de rites ou de sociétés. C’est un document qui s’imprègne de la richesse du passé pour mieux comprendre l’évolution et s’armer pour l’avenir afin d’assurer la pérennité des métiers.