Frédérique et son meunier David Bourgeois

Notre gagnante est à Bezannes (près de Reims), et son parcours mérite quelques lignes…

Le jeu « Cherchez l’intrus » nous permet de rentrer dans les fournils et de mesurer combien ce métier passionnant demande d’investissement personnel. Il y aura toujours de belles histoires à raconter. Celle-ci témoigne de la farouche volonté de s’exprimer d’une femme. Oui, notre gagnante « Frédérique » est une cheffe d’entreprise exceptionnelle.

Ingénieure de formation, et plus particulièrement dans la mécanique, Frédérique savait qu’un jour elle serait à son compte. Elle avait bien quelques idées… D’ailleurs, dans sa tête, les choses vont très vite, pour preuve ! Mais, suite à un accident de la vie, Frédérique prend sa vie en mains. Ni une ni deux, en 2009, Frédérique s’informe auprès du syndicat de la Marne, s’inscrit à l’INBP de Rouen et passe son CAP de pâtissière. Elle apprend également la boulangerie. Pendant sa formation, elle rencontre une personne qui, comme elle, désire prendre le virage de la reconversion. Ils décident tous les deux de s’appeler lorsque le premier fera le saut vers « l’installation ». Là encore, les planètes s’alignent et toute seule, elle décide de faire une création. L’audace ne lui fait pas défaut ! Elle investit toute son énergie sur un terrain où les routes, commerces, habitations ne sont pas encore achevées. Il lui faut maintenant un meunier, alors elle visite trois moulins avec un cahier des charges bien précis. Le premier ne pense qu’à placer ses farines sans tenir compte de ses souhaits, l’entretien ne dure pas longtemps, juste le temps de le remercier avec élégance. Le second la séduit, mais son cœur tombe du côté des Moulins Bourgeois à Verdelot. « Là, j’ai rencontré un meunier véritablement à l’écoute et parfaitement dimensionné pour les artisans. Lors de ma visite au moulin, toute son équipe savait que je voulais travailler en pousse lente et son boulanger avait préparé plusieurs pains en conséquence. J’avais trouvé le bon fournisseur, force de proposition, innovant et d’un soutien technique essentiel pour le démarrage. Encore aujourd’hui, de temps en temps, David Bourgeois envoie un technicien pour conseiller mes boulangers. », déclare Frédérique lors de notre entretien.

Le dynamisme de notre gagnante ne s’arrête pas là. Elle fait appel à son compagnon de formation de l’INBP avec lequel elle faisait le covoiturage entre Rouen et Bezannes et lui propose une place de boulanger. Nous sommes en 2019 et il travaille toujours dans l’entreprise. Idem pour son pâtissier. Nul doute que l’expérience de Frédérique dans le management et les ressources de sa formation initiale d’ingénieur sont aussi facteurs de réussite.

Frédérique est passée par des moments de doutes. Aujourd’hui, notre gagnante pétille et ne regrette rien de cette aventure. Lors de la construction du bâtiment, elle savait que l’investissement demanderait de nombreuses heures de travail et avait une idée très précise de son projet. Le magasin comprend un salon de thé ; à l’extérieur, un espace est réservé pour deux machines de distribution automatique de pains afin de soulager les heures des vendeurs. Quatre hommes – dont un apprenti – et deux femmes sont à la vente ; au fournil trois boulangers et un apprenti, au labo trois pâtissiers, tous sont à la fabrication dans un local équipé comme un cuirassé. Tout est fait maison, pain, pâtisserie, viennoiserie et Frédérique bénéficie d’une excellente réputation avec ses macarons. Pour boucler la boucle, Frédérique avait proposé dans son plan, l’installation d’un drive ; lors de notre passage pour le reportage de nombreuses voitures s’y sont arrêtées. Bravo Madame !

Frédérique recevra une tonne de farine de tradition, financée par LA TRIBUNE DES MÉTIERS et livrée par son meunier préféré, les Moulins Bourgeois de Verdelot. Il fallait jouer : N°1 Tigra Business, N°2 Ireks, N°3 Fritsch, N°4 Maine Agrotec, N°5 Candas, N°6 Hubert Cloix, N°7 SPSI, N°8 Gris.

Visitez lemacaronbleu.fr