Fille de pâtissier, gourmande de la vie, Pauline embrasse la carrière de pâtissière auprès de grands noms de la profession. Son père, « juju » Dorange travaille le sucre et tous les décors tel un sculpteur. Il n’en fallait pas moins pour séduire cette jeune pousse vers l’excellence.

Pour perfectionner son art de la pâtisserie, Pauline se dirige ensuite vers la restauration et le dessert assiette. Elle frappe à la porte des MARCON (restaurant gastronomique) là, Régis et Jacques Marcon ouvrent grand les portes à cette « électron libre » de la création. Elle participe à quelques concours, n’arrive pas à la première place mais toujours bien placée. Le cœur grand, elle rencontre le « second de cuisine » de chez Marcon, « Nolwenn » et partage sa vie personnelle et professionnelle avec celui-ci.

Le lendemain de notre entretien, Pauline prenait l’avion pour la Thaïlande. Ce n’était pas pour un concours, mais juste dans le cadre de promotions en qualité de pâtissière du célèbre restaurant de Régis et Jacques Marcon…Il y a des belles histoires à faire partager !